Ligue 1 : Montpellier déraille et perd contre Auxerre

En bonne voie pour s’imposer face au promu Auxerrois, inoffensif en première mi-temps, le MHSC a finalement été renversé en fin de deuxième période. Les Héraultais avaient ouvert le score juste avant la pause, grâce à un premier but de Mamadou Sakho depuis son arrivée à Montpellier : une tête rageuse près du poteau, sur un service signé Arnaud Nordin, pour celui qui n’avait plus marqué depuis novembre 2017 avec Crystal Palace et depuis février 2013 en Ligue 1.

Seulement, alors que Benoît Costil empêchait la Paillade de doubler la mise en stoppant de nombreuses tentatives, notamment contre Wahbi Khazri et Téji Savanier, les plans de l’entraîneur Olivier Dall’Oglio étaient déjoués, au retour des vestiaires, avec l’exclusion rapide de Khalil. Fayad, pour une sole pas mal, sur Nuno Da Costa.

A dix, les Pailladins voyaient alors les Auxerrois amputés à leur tour d’un élément, presque dans la foulée : carton rouge contre Mbaye Niang, entré après la mi-temps et coupable d’avoir mis KO Mamadou Sakho, dans un duel aérien. L’ancien Parisien, qui est resté longtemps étourdi et presque inconscient, au milieu de plusieurs partenaires venus l’entourer, n’a pas été remplacé, aussi surprenant que cela puisse paraître.

Dès lors, l’infériorité numérique gommée, la Mosson pouvait croire à un scénario favorable. Pourtant, sans que personne ne comprenne pourquoi, Téji Savanier et ses amis ont arrêté de jouer. Moins ambitieux, ils ont laissé les Bourguignons espérer et revenir, avant que les hommes de Jean-Marc Furlan ne mettent le coup de grâce.

Un but signé Nuno Da Costa, premier, venu ajuster Jonas Omlin après un petit pont sur Nicolas Cozza. Puis un nouveau penalty, le quatrième en trois matchs, concédé par Mamadou Sakho, après un tacle mal maîtrisé sur Paul Joly, dans sa surface de réparation. Et Mathias Autret, sans trembler, de se transformer devant le parking de ses fans.

Le troisième rouge du match, infligé à Nuno Da Costa, après un deuxième jaune, n’y a rien changé. En revanche, le quatrième, contre Téji Savanier pour un geste un peu fou, pourrait avoir de sales conséquences.

Le MHSC concède en tout cas une deuxième défaite de rang et une première à domicile, cette saison. Une vraie contre-performance, face à une formation loin d’être la plus redoutable du championnat, qui fragilise l’entraîneur avant un déplacement à Brest et la réception de l’AC Ajaccio. Deux rendez-vous cruciaux, qui peuvent contribuer à rendre le siège du coach plus confortable. Sauf s’ils le rendent éjectable.

RÉACTIONS

RÉACTIONS

Le MHSC ne comprend pas comment ce match a pu leur échapper – Bertrand Queneutte.

Bertrand Queneutte commenté par Olivier Dall’Oglio

Les chiffres ne mentent pas : 4 pénalités concédées en 3 matchs. C’est énorme. Symbole d’une défense qui n’est pas ronde. C’est ce que confirme Olivier Dall’Oglio, l’entraîneur.

Trop de pénalités – Olivier Dall’Oglio

Téji Savanier a une fois de plus montré de quoi il est capable : souvent le meilleur, parfois le pire – Bertrand Queneutte.

Téji Savanier, souvent pour le meilleur et parfois pour le pire – Bertrand Queneutte

Pour voir ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies des réseaux sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou de réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer des contenus initialement postés sur ces réseaux sociaux. Ils permettent également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour voir ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies des réseaux sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou de réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer des contenus initialement postés sur ces réseaux sociaux. Ils permettent également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le jeu

Le jeu

Classification

D3 – Les autres matchs

Laisser un commentaire

fr_FRFrench